Rallye MONTE CARLO 2016 (Suite)

Avr 16

Rallye MONTE CARLO 2016 (Suite)

Le 84eme rallye MONTE CARLO est de nouveau passé par les terres du Beaumont.
Mais cette année, c’est dans le sens inverse de celui de 2015 que les épreuves spéciales ont été courues.


Les deux « spéciales » N°3 et 6, Corps – La Salle-en-Beaumont (14,54 km), ont donc traversé nos hameaux, la N°3 le matin et la N°6 l’après-midi.
Contrairement à 2015, le beau temps était au rendez-vous et la route était sèche …
… sauf dans le bois entre Ste LUCE et VILLELONGE …
Donc, comment faire pour affronter une « spéciale » sèche à 97 % et donc les 3 % restants sont verglacés sur une route étroite, sans glissières de sécurité pour « s’appuyer » et un bois en dessous prêt à « avaler » toute mécanique qui mettrait sa roue un peu trop … au bord.
Situation assez complexe, car il faut aller vite … le chrono, toujours le chrono.
Tout d’abord, le choix des pneus.
Slick (lisses), retaillés, mixtes ou bien cloutés, pas géniaux sur le sec, ça glisse, les clous …
Bon alors, pour 3% de glace, on va mettre des slick, super sur le sec, et on fera attention sur la glace.
Mais accélérer sur la glace vive avec des pneus lisses et 300 à 350 chevaux sous le capot c’est très, très délicat.
Donc, il ne faut pas accélérer …
Quelques-uns ont voulu le faire quand même … et sont sortis dans le bois comme Robert KUBICA et sa Ford Fiesta.
D’autres sont sortis, un peu avant le hameau de St MICHEL, car les premiers coupent un peu les virages, les suivants un peu plus, et les derniers (ou lors du passage de l’après-midi) en font les frais.
Les trajectoires passent à moitié hors de l’enrobé, déséquilibrant la voiture.
Certains ont vu de très près les « Molock », ces points d’apport volontaire de nos déchets … L’organisation du rallye devra mettre la main à la poche pour réparer tout ça.
Un concurrent (O. TANAK) a même terminé sur le toit et sur le tas de sable de Christian CHARLES, maire de Saint  Michel en Beaumont, voiture vite remise sur ses roues avec l’aide des spectateurs.
La spéciale du matin, spéciale N°3, a été remportée par le régional de l’étape, Sébastien AUGIER, déjà double champion du monde, en 8mn 07s soit du 107 km/heure de moyenne !
Le passage de l’après-midi, spéciale N°6, a été bouclé en 8mn 05s toujours par le champion du monde.
Pour comparaison, en 2015, c’est 10mn 25s qu’il lui fallut pour la même spéciale, mais avec une route presqu’entièrement verglacée et le brouillard sur la moitié du parcours.
Comme l’année précédente, l’A.C.C.A. de St MICHEL en BEAUMONT a ouvert sa buvette afin de restaurer tous ces fidèles des rallyes qui étaient venus très nombreux encore cette année, avec leur camping-car pour beaucoup.
L’organisation du rallye Monte Carlo nous permettra-t-elle de vivre une troisième fois ces moments forts de sport mécanique ?
Nous le souhaitons vivement …

Voir le diaporama du rallye