Triste jour de novembre à Saint Michel en Beaumont

Avr 16

Autrefois, quand les familles avaient des difficultés pour élever leurs enfants, elles les « plaçaient » à la campagne dans une famille.

Les enfants étaient donc nourris et logés et participaient alors aux travaux de la ferme en compensation.

Souvent, ils gardaient les troupeaux.

C’est dans ces conditions, qu’en 1944, Ginette CORNERO arriva à Saint MICHEL en BEAUMONT, dans une famille du hameau de l’église.

La petite Ginette n’avait que huit ans.

Un jour de  novembre, elle gardait son troupeaux de vaches au lieu-dit « La LIA », près du village, non loin de son domicile.

Les conditions météo en ce début d’hiver n’étaient pas bonnes et la neige survint qui se transforma vite en une véritable tempête.

En fin d’après-midi, les animaux rentrèrent seuls à l’étable abandonnant la petite Ginette prise par le froid et la neige.

Les hommes du village partirent à sa recherche, mais ne purent la retrouver.

Ce n’est qu’au mois de mars, à la fonte de la neige, que l’on retrouvait son petit corps recroquevillé au pied d’un talus.

Ginette CORNERO fut enterrée à St MICHEL.

Sa tombe, dans le bas du cimetière, fut fleurie pendant de longues années, probablement par quelqu’un de sa famille.

Lors d’une visite en vue de la rénovation du cimetière, l’équipe municipale a décidé de conserver cette tombe qui parait maintenant abandonnée mais qui fait partie de l’histoire, certes triste, de notre commune.

Ecrits par Marie BARET aidée des souvenirs de Denise VIAL et de Frère Benoit BARET